les nouvelles de la commune de st Georges

Bonjour à tous,
Vous trouverez sur cette page les informations sur notre commune qui ne sont pas diffusées ou incomplètement par les voies officielles. Nous communiquerons factuellement, en toute transparence, sans orientation politique et sans flagornerie sur ce qui concerne les citoyens de notre commune.
Si vous souhaitez faire passez des infos, c'est simple : un mail à presles07@gmail.com

Lundi 1er janvier 2018:    nos Voeux à la municipalité

Pendant que la municipalité présente ses vœux à la population, nous présentons à notre tour nos vœux à la municipalité.

Nos souhaits pour cette année sont présentés en page "quoi de neuf" : un document de pure fiction, à mi-chemin entre rêve et fantasme....
Mais l'espoir fait vivre, dit-on!
 c'est là
Bonne année à tous


Mercredi 27 décembre 2017 :

Bonnes fêtes de fin d’année,

Si vous lisez le dernier compte rendu du conseil municipal (§ site de la mairie à délibérations : c'est là https://www.saint-georges-les-bains.fr/les-deliberations), vous verrez que nos élus se sont lancés dans une opération immobilière à 270 000 euros pour acquérir les ruines des anciens bains de St Georges, sans savoir quoi en faire ensuite, ce qui a provoqué le vote négatif d'un adjoint et d'un conseiller.

Au moins deux élus courageux au conseil municipal.

L’autre dépense à venir est celle de l’étude de faisabilité à 60 000 euros (50% pour la commune, 50% pour la région). 
Ce qu'il y a de particulier à St Georges, c'est qu'on achète d'abord et on réfléchit après l'acquisition en lançant une étude de faisabilité. Vous avez dit bizarre ?.

Vous vous souvenez tous que l'argument opposé par nos élus de St Georges ou de la CCRC (que nous avons rencontrés) pour refuser l'extension du réseau public sur Presles c'est l'absence de financement.
La municipalité est donc capable de trouver 270 000 euros + 60 000 euros pour acheter les ruines des anciens bains, sans projet derrière .

La démonstration est ainsi faite que l'extension du réseau sur Presles et/ou la participation financière aux mises en conformité de nos ANC ne sont pas un problème financier ... mais de volonté de nos élus.

En attendant, les assainissements de la commune, ceux le la maison de convalescence de l'armée du salut qui est un véritable problème de santé publique, ceux du Grand Garay et de Presles, attendront des jours meilleurs.

Le même raisonnement s'applique à la mise en sécurité de la RD232 entre le centre-bourg et le centre commercial : la chaussé doit-être régénérée en 2018, mais pas question de créer une voie sécurisée pour les modes doux (vélos) alors que nos élus chantent à grands cris la  priorité de ces modes de déplacements (§ le bulletin de la CCRC : " tous les nouveaux projets intègreront cette composante "). Des mots, des mots ..., jusqu'au prochain accident entre vélo et voiture dans la montée étroite et sombre de St Georges ? : il sera temps alors de pleurer en rejetant la faute sur d'autres en disant qu'ils ne savaient pas.

On espère toujours une réunion d'information sur les principales décisions du CM, puisqu'il paraît, bulletin de la CCRC à l'appui, que notre commune est championne de la concertation et bénéficie du soutien global de la population.
Est-ce toujours vrai ?  avec cette dépense pour l'acquisition des ruines des bains ? 


Dimanche 5 novembre
Après la taxe foncière avec une hausse de la part communale de + 3.67%, malvenue à la taxe d'habitation avec également une hausse de + 3.29% pour la part communale et + 0.95% pour la part intercommunalité.
Entre la hausse de la taxe foncière et celle de la taxe d'habitation, la commune récupère plusieurs dizaines de milliers d'euros, auxquels s'ajoutent les revenus communaux des éoliennes (tiens, on n'avait rien vu à ce sujet dans les délibérations ?!) qui doivent se chiffre à environ 6 000 €/an et par éolienne.

Il est vrai que les travaux sur la commune en matière d'assainissement vont bon train et sont budgétivores ... (c'est de l'humour) et au vu de la motivation de nos élus locaux, de nos élus nous représentant au SIVU de Saint-Péray pour l'eau et à la CCRC pour l'assainissement, on n'est pas près de voir quelque chose bouger de ce coté là. Nos élus continueront de s'asseoir sans plus de considération sur les dispositions des arrêtés préfectoraux de DUP et cautionnerons les aberrations du dernier PLUi.
Mais tous ces braves élus vont nous expliquer " que ces dossiers sortent de leurs compétences ". A se demander quelles compétences exercent nos élus ? sauf :
 - pour le pouvoir de police du maire qui est brandi pour mettre en échec l'exercice des compétences transférées à la CCRC par l'arrêté préfectoral du 31 mai 2013 (l'exemple type en est l'assainissement),
 - et celui d'accorder des permis de construire au titre du PLU de 2006 en contradiction avec le PADD approuvé lors du conseil municipal du 24 mars 2015.
Une des orientations de ce PADD présentée, comme phare, en ce 24 mars 2015, par l'adjoint à l'urbanisme, était " l'interdiction de construire sur les coteaux ". Les orientations d'un PADD peuvent s'appliquer sur les permis déposés dès son approbation. Ce que pratique la Mairie à l'encontre de pétitionnaires, sauf pour celui des cinq dents déchaussées qui balafrent le coteau arboré le plus visible, celui du Serre de Blod ?! 

Jeudi 26 octobre
Notre maire a fait savoir qu'il a du se rendre au Canada pour négocier l'achat des thermes à l'Armée du Salut ?!
Pour un bien estimé à 230 000€, était-il nécessaire d'engager la dépense d'un tel voyage ?
D'autant que, la délibération du conseil municipal l'autorisant à se déplacer ne mentionnait pas qu'il y aurait un déplacement à l'étranger ?!
Au delà de la dépense que les contribuables de St Georges les Bains vont devoir supporter, un autre problème subsiste, celui de " l'impact carbone ".
A notre époque, il nous semble, que pour un si petite affaire il aurait pu utiliser la vidéo conférence, à défaut Skype.

A quoi sert de se vanter du parc photovoltaïque (5 hectares de terre agricole sacrifiés) et du parc éolien qui malgré tout a un impact négatif dans le paysage à notre détriment et qui a failli détruire 19 hectares de forêt (destruction ramenée à 5 hectares suite à une observation déposée lors de l'enquête publique et grâce à un commissaire-enquêteur impartial), si par ailleurs, " l'impact carbone " pour régler la petite affaire des thermes est " énorme " ?


Lundi 16 octobre
Le dernier compte rendu du conseil municipal du 26 septembre, mis en ligne que ce 16 octobre après notre relance, nous apprend que la commune est généreuse mais pas pour tout le monde.
Dans une unanimité touchante :

" Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré à l'unanimité,
DECIDE :
- d'octroyer une subvention de 1 000€ à l’Amicale Boules Sportive Charmes –St Georges,
DECIDE :
- d'octroyer une subvention de 2 500 € à l'association FC Eyrieux-Embroye "

Heureux pétanquistes et surtout heureux footeux, que l'on sait notoirement  nécessiteux et pauvres en subvention comme chacun peut le deviner en voyant la récente création des 2 terrains supplémentaires en gazon artificiel, agrémentés d'un vestiaire tout neuf ... On comprend qu'il faille les aider et que ce soit une priorité communale, vu que tout va bien par ailleurs sur St Georges.

Distribuer la manne municipale est une prérogative de nos élus, mais ce serait bien qu'ils apportent un minimum de justification et d'explication aux administrés dont ils sont responsables. Pas moins de 5 (oui, cinq) élus vont passer 3 jours aux frais de la commune, donc à vos frais, au congrès des maires de France à ... Paris.
Cinq élus c'est quand même le quart du conseil municipal ... 
Sans vouloir persifler, si ce congrès avait lieu au fin fond de la Corrèze (que l'on aime beaucoup par ailleurs). On pourrait raisonnablement douter que la délégation soit aussi importante.

Administrés, à vos portefeuilles ! Vos demandes justifiées pour améliorer votre vie quotidienne passent après. Encore faudrait-il que vos conseillers municipaux de quartier veuillent bien vous entendre. Cette disposition étant un préalable à l'écoute. 

Mercredi 27 septembre 2017 :

Comme le vin " nouveau ", la taxe foncière " nouvelle " de St Georges est arrivée (elle est salée) :
  -  merci Mr le Maire !  + 3.38%  pour la part communale,
  - la Com Com  + 0% : tiens, eux ne bougent pas ?
  - le département ne prend que + 0.24%, il semble raisonnable, au moins ...

Donc nous prenons + 3.38%, mais au global, si vous faites 2018/2017, c'est + 4.55%, avec les à côté habituels : frais de gestion ( tout est géré automatiquement sur internet) et surtout... les fameuses " taxes spéciales " dont on ne sait rien sauf qu'il faut les payer ...

Cette augmentation aurait été compréhensible, s'il y avait eu l'extension du réseau d'assainissement et du réseau numérique.
Mais il n'y a eu ni l'un, ni l'autre.
Bien évidemment, la mairie ne peut pas avec tous les frais engagés au titre d'une gestion brouillonne :

  - frais d'avocat pour se défendre au TA, lorsque le PLU de 2012 a été cassé : 7K€,
  - frais d'études et d'enquête publique pour modifier le PLU de 2012, afin de permettre à Rampa de réaliser les Villas de Blod : 50K€,
  - frais générés suite à l'interdiction d'un seuil dans l'Embroye pour passer le collecteur EU des Villas de Blod,
  - frais d'études et d'enquête publique pour faire un nouveau PLU : 90K€,
  - frais d'huissier et d'avocat pour les actions pendantes en justice administrative,
  - frais de dossier pour régulariser une construction implantée en zone rouge du PPR glissement de terrain,
  - frais pour la défense incendie du lotissement de Pierre Malle (ces frais auraient du être à la charge du promoteur),
  - etc.

Nous pensions que la taxe foncière était indexée sur la valeur locative des biens. Et donc, que les habitations non raccordées à un égout collectif devraient être moins taxées, n'est-ce pas ?

Pour l'extension du réseau d’assainissement, on attendra que le PLU de St Georges soit doté d'un Schéma Général d’Assainissement à jour (celui du projet de PLU 2017 est rédigé en bon vieux francs d'avant l'an 2000, et apparemment ça ne dérange personne dans notre bonne commune) et pour la fibre qui va passer à Châteaurouge, St Georges attendra que quelqu'un veuille bien s'en occuper.

En attendant, dormez en paix, l'argent des impôts rentre dans les caisses et sert une gestion brouillonne ...

Mardi 18 septembre :
Allez voir en page " Quoi de neuf " les news sur les travaux au rond point et les questions que nous, citoyens, pouvons nous poser...

vendredi 18 août :
 allez, un peu de news en cet été bien chaud: les éoliennes sont enfin transportées au serre de planèze : les videos du transport sont là
 si vous voulez voir leur implantation, allez voir le document de demande d’autorisation au préfet, il comprend quelques plans d'implantation des 5 éoliennes, quand même 99.5m de haut ( la loi les limite à 100m, pas de hasard...)
Bon, si vous êtes convaincu par l'utilité de ces 5 machins, passez votre chemin: si par contre vous pensez que ces éoliennes sont une fumisterie de plus, financées et subventionnées par une mafia pas très claire, vu les derniers scandales sur d'autres implantations concernant des élus bien "intéressés" , vous pouvez aller voir ici le site des opposants aux éoliennes, qui ne manque pas d'arguments non plus.
Parce qu'enfin, comment ils font pour éclairer vos maisons quand il n'y a pas de vent? Et quand il y a du vent, on arrête les barrages et on stoppe les centrales nucléaires?
On fera comme les allemands : on remettra en route les centrales à  charbon : vive le progrès !
OK j'arrête.

Vendredi 9 juin :

Enquête publique du PLU de St Georges du 19 juin au 21 juillet 2017.
Préparez vos dossiers, défendez les et enregistrez bien les réponses!

jeudi 8 juin :
Les éoliennes du Serre de planèze: enquete utilité publique :
si vous voulez des infos, ce n'est pas sur le site de St Georges que vous les trouverez, mais comme d'habitude sur le site de Gilhac et Bruzac, qui informe les citoyens :
Vous verrez la différence entre cette enquête d'utilité  publique, où toutes les questions sont notées à chaque permanence avec les réponses circonstanciées du maître d'ouvrage et les commentaires du commissaire enquêteur. Rien de comparable avec celle de la zone de protection du captage de Presles, vide de toutes les remarques faites et creuse dans son contenu.
http://www.gilhac-et-bruzac.fr/IMG/pdf/Rapport_cle291d251328.pdf 

mercredi 7 juin :
Rendons à césar ce qui lui appartient : le site de la mairie de St Georges donne les détails du transport des éoliennes du serre de planèze prévu du19 juin au 7 juillet : RD 232 fermée la journée.
c'est là :http://www.saint-georges-les-bains.fr/TRANSPORT-DES-EOLIENNES

la carte des convois, c'est là :

mardi 16 mai :
Souvenez-vous, en mars dernier, la préfecture est intervenue sur demande  d'élus, pour démonter la banderole qui indiquait les dates du Salons de Vins  de France de Charmes sur un terrain privé au rond-point du pont de Charmes. Injonction avec menaces de pénalités, il fallait même déposer les poteaux supports qui sont dans une propriété privée !
 Ces jours-ci, vous avez tous vu les banderoles sur le rond-point et sur la route menant au pont de Charmes. Elles sont affichées depuis deux semaines, sans  réaction en préfecture.
Y aurait il deux poids deux mesures?
Toujours est il que nous avons bien mémorisé les faits dans notre dossier, y compris les autres banderoles à venir au ras de la route  bénéficiant  de la mansuétude de nos élus.( 16 mai et 9 juin entre autres)

jeudi 11 mai :
Eoliennes du Planèze, toujours pas de mouvement. le transfert des éoliennes était planifié pour mars: 2 mois plus tard, les éoliennes sont toujours en pièces détachées, les travaux sur la route de Rotisson ont été prolongés à 3 reprises et les informations sont apparemment confidentielles.
Il semblerait que lesdits travaux  ne soient pas suffisants pour que la route supporte le poids et l'envergure des éoliennes : à suivre.

Mercredi 12 avril :
Précision : l'article R.2121-11 du CCGT oblige depuis le 11 février 2016 les Collectivités disposant d'un site à mettre en ligne les comptes rendus des séances. Cette disposition légale a été rappelée par courrier à Monsieur le maire le 3 avril.

Lundi 10 avril :
Le compte rendu de la séance du conseil municipal du mardi 28 mars a enfin été mis en ligne ce jour.
Nous ne pouvons que nous satisfaire de la mise en œuvre de cette obligation légale. Nous en remercions les agents et la municipalité.
Il ne reste plus qu'à y mettre les comptes rendus des : 29 mars 2016, 23 juin 2016, 27 septembre 2016, décembre 2016, 14 mars 2017.

Samedi 8 avril :
Des caméras de vidéo surveillance ont été installées au carrefour de la RD232 avec le chemin du Noyer.
Pourquoi ?
Parce que Monsieur le maire s'est fait fracturer sa voiture dans laquelle il avait laissé ses papiers et les clés de sa maison ?!
Un lecteur nous a demandé de préciser. " Pourquoi laisser ses papiers et ses clés dans sa voiture pour les sécuriser. Le Carré d'Aléthius est un lieu réputé sur ".
Alors que les usagers quotidiens de ce carrefour réclament la mise en place de systèmes pour abaisser la vitesse des véhicules qui descendent de St Georges (bandes bruyantes, radar pédagogique, etc.).
Voilà une réponse qui ne satisfait, comme par hasard !, qu'une très petite minorité, laissant ainsi le plus grand nombre avec leurs craintes journalières.
D'autant que les conseillers du quartier, dont l'adjointe à la communication, ne nous en ont jamais parlé. Les comptes rendus des conseils n'étant pas en ligne malgré l'obligation qu'il en est faite par la loi. Impossible de savoir pourquoi et quand cette décision a été prise.
Nota : la mise en ligne des comptes rendus a fait l'objet de demandes et relances répétées auprès de l'adjointe en charge de la communication. La loi sur ce sujet est sans ambiguïté.

Question. Y aurait il deux états de droit à St Georges, un obligatoire pour les administrés et un facultatif pour la mairie ?

Samedi 1er avril :
A vos agendas. Samedi 30 septembre '' le village de St Georges à la rencontre de l'eau " en collaboration avec les associations locales. Bien que l'eau soit au cœur de notre action, nous n'avons pas été invités à collaborer.
Donc, nous manifesterons ce jour là, sans pique, ni fourche. Car l'expérience montre que dès que l'on commence à contester, Monsieur le maire brandit son téléphone " J'appelle la gendarmerie pour vous faire évacuer par la force ". L'adjoint en profitant pour en rajouter une couche.
Nota : bien évidemment cette séquence a eu lieu après la clôture de la séance du Conseil.
Au panel des animateurs :
Veolia, nous l'interrogerons sur la surfacturation de la " Redevance préservation des ressources en eau ".
La directrice de Eyrieux-clair, nous l'interrogerons sur la pollution du Turzon par les eaux usées du village de St Georges à chaque précipitation.
Quant à l'Agence de l'eau, nous lui demanderons des explications sur l'absence de protection de nos ressources en eau : captage du Grand Garay, de Presles et la consommation d'une eau à forte teneur en N03 pour les habitants de Charmes. Où sont passées les taxes perçues pour la " préservation des ressources en eau " ?

Samedi 25 mars :
Inauguration du 15e Salon des Vins de France, avec la brochette habituelle des élus de tous bords, champagne oblige.
Présence remarquée du maire de St Georges, alors qu'au même moment, la DDT, sur ordre, vient d'exiger par LR le démantèlement des poteaux d'affichage de la banderole du Salon. Ces poteaux sont situés sur un terrain privé près du rond point. Dispositif en place depuis plusieurs années sans soulever de problème.
Le propriétaire, dans un souci d'apaisement, n'affiche plus rien sur ses poteaux. Pas suffisant, il a reçu par tph une injonction de démonter ses poteaux nus. En l'absence d'exécution se sera l'amende.
Question : tout citoyen a t'il le droit de planter deux poteaux sur son terrain privé ?
Il semble que sur la commune de St Georges, la réponse soit : non.
A suivre.
 

Samedi 25 février :
Une information pour les associations qui utilisaient le support de banderole au rond point du barrage mise à disposition gracieusement pour communiquer sur leurs évènements associatifs.
Ce ne sera plus possible, la municipalité a demandé à la préfecture de mettre en demeure le propriétaire de supprimer les poteaux et de remettre le terrain en l'état.
Ce terrain est privé.... on pourrait en rire...
Nos amis de la Surle ont eu plus de considération de la part de la municipalité. Leur banderole est bien positionnée au bord de la RD86 et, tant mieux pour eux, sans mise en demeure de la mairie !
Des actions sont en cours pour revenir à la raison et au bon sens.

Mardi 21 février :
Nous commençons par les travaux que vous subissez tous sur la RD232 (la route de Vernoux qui monte au village).
Ces travaux ont pour but de permettre le passage, sans encombre en mars, des convois acheminant les pales et les mâts des éoliennes du futur parc éolien du Planèze.
Quant à la montée de Rotisson elle est en travaux du 13 au 24 février pour élargissement. Nous vous déconseillons de l'emprunter. Il y a au moins 5 chantiers avec des alternats prolongés qui ralentirons très fortement votre progression.
L'enfouissement des réseaux de télécommunications effectué par l'entreprise Gianmatteo est une nécessité pour permettre le passage des convois. Mais qu'en est-il du passage de la fibre optique par la même occasion. Il n'en est rien.
Le premier lot de raccordements, cette année, ne concerne sur notre commune que Châteaurouge sur la RD86. Les travaux sont prévus pour avril 2017.

Si vous voulez des détails sur les travaux de la RD232, allez sur l'excellent site de la mairie de Gilhac et Bruzac. Lui, est régulièrement mis à jour. Vous ne trouverez rien de récent sur le site de la mairie de St Georges.

Nota : sur le site de la mairie de Gilhac et Bruzac on trouve les CR des conseils municipaux le présent et les passés.
A St Georges, si vous voulez consulter des délibérations passées, il faudra vous rendre en mairie aux heures d'ouvertures pour en prendre connaissance sous surveillance.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire